— Présentation

Suite au succès de Franz, pianiste et clown de concert créé en 2003, Roseline Guinet et Rebecca Chaillot choisissent de créer une nouvelle aventure clownesque autour d’une oeuvre musicale, Tableaux d’une Exposition de Modeste Mussorgski, accompagnées de leur metteur en scène Nikolaus.

Notes d'intention

Le compositeur Mussorgski et le peintre Hartmann étaient amis et alcooliques. Ils ont bien ri. L’un est mort avant l’autre. En mémoire au premier, le musicien lui offre une composition de petites pièces qui accompagnent chaque tableau aux titres pleins de sons-entendus, d’une note de couleur particulière. C’est de la musique ou de la peinture ?!
La clown russe, pardon ruse, tente tout pour approcher ces arts suprêmes, mais elle sait qu’elle n’y arrivera jamais toute seule... Alors elle se déguise.
Bonnet de bain sur la tête et revolver dans l’autre, elle touche à la perfection classique : la pianiste !
Un ange passe... Un danseur glisse... Madame Françoise profite de ces derniers instants avant de mourir dans l’ignorance de l’harmonie russe, dans la certitude de ses déficiences rythmiques avec ses fausses oreilles.
La pianiste amoureuse, à cheval sur sa partition, est difficile à désarçonner… Il faut la remplacer...

Roseline Guinet

Le clown s’associe à tout : le clown et la musique, le clown et la magie, le clown et les animaux… La musique devient drôle, la magie devient drôle, les animaux deviennent drôles…
Et si l’ambition était que la musique ne devienne pas drôle, mais reste “la musique” ? Et que l’émotion qu’elle dégage reste “l’émotion de la musique” et pas l’émotion du clown ?
Là, c’est plus compliqué parce que les deux arts chassent sur des terrains rivaux !
La musique classique est sacrée et le clown est profane.
Roseline Guinet alias Madame Françoise, est une grande clown, une grande “profanatrice” et elle admire la musique sacrée. Une grande profane qui rêve du sacré…
Rebecca Chaillot est une grande pianiste classique, mais la vie en orchestre, la vie concrète de la musicienne sacrée, ce n’est pas toujours très drôle, elle rêve de la grande liberté de Madame Françoise.

Nikolaus-Maria Holz

— Distribution

Avec

Roseline Guinet (Madame Françoise, clown)
Rebecca Chaillot (pianiste)

Mise en scène

Nikolaus-Maria Holz

Création lumière

Hervé Gary

Régie plateau, danse

Georges Keraghel

Régie lumière

Patricia Deschaumes

Costumes

Patricia de Petiville

Fabrication accessoires

Victor Fernandez

Peintures

Pascale Vollant

— Production

Production, diffusion et administration

Les Nouveaux Nez & Cie - Noëlle Vachon

Coproduction

Théâtre du Cloître, scène conventionnée, Bellac (87)

Résidences

Centre Guynemer, Châtillon (92) ; Le Samovar, Bagnolet (93) ;
Carré Belle Feuille, Boulogne Billancourt (92)

Remerciements

Domaine de Pétignac (16), Wladimir (magicien)

— Vidéos

Extrait de "Tableaux d'une Exposition" - Les Nouveaux Nez & Cie